MeslignesNetU.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

La Radio Flash Info Trafic des lignes N et U

18
Publié le 4/01/2012

Je vous avais déja présenté la radio il y a quelques mois avec le billet « du nouveau à la radio », aujourd’hui je vous présente Ludovic l’un des trois journalistes qui anime votre radio au quotidien…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

18 commentaires pour “La Radio Flash Info Trafic des lignes N et U”

  1. sevag dit :

    Je voudrais simplement comprendre pourquoi le train au départ de Montparnasse direct pour Sèvres Rive Gauche avance systématiquement au pas à l’approche de la fin de son trajet (disons sur la portion Meudon – Sèvres RG).
    Ceci arrivait déjà régulièrement et était déjà très irritant avant le changement d’horaires, à une époque où en temps normal, le trajet durait 12mn.
    Aujourd’hui, c’est officiel, le train part 1mn plus tôt et arrive 3mn plus tard, portant le trajet à 16mn. Encore plus irritant. Je rate donc systématiquement ma correspondance avec mon bus, qui était déjà difficile à obtenir à cause de l’irrégularité du service de cette ligne, catégorisée par « malade » par votre patron.
    Ceci me coûte donc 15mn chaque matin. Le pire n’est pas cela…le pire c’est que je trouve cela absurde car je n’en comprends pas la raison. En l’absence de raison, j’imagine que le train est trop proche du précédent qui s’arrête à toutes les stations et finit par le ralentir. Quel intérêt?? Mais pour qui on nous prend? Nous sommes tous les jours très nombreux sur cette ligne. Nous méritons un minimum d’explications.

    Merci de donner un réel intérêt à mon commentaire. Le temps perdu dans les transports est le premier sujet de conversation dans le bus chaque jour, donc je pourrai répandre l’explication, à n’en pas douter, intelligente.

    Cordialement
    Sevag

  2. TDA dit :

    Je suis dans le même cas pour mon train passant par Chaville RG. Effectivement tous les trains (en tous cas le matin) ralentissent à l’approche de Meudon ce qui me fait également rater de très peu ma correspondance avec mon bus à Chaville.
    L’état du trafic annoncé est « Normal » et il n’y a pas de travaux en cours… Je m’étais dit aussi qu’avec le changement d’horaire d’1 minute ça pouvait être la minute qui allait me faire avoir systématiquement ma correspondance et en fait non c’est presque pire je suis quasiment sûr de la rater à chaque fois…

    Je suis aussi pour que l’on ait un minimum d’explications.

    Cordialement,

    • EPPasser en mode normal dit :

      Généralement lorsqu’un « direct » qui circule sur la voie intérieure (voie 1bis) ralentit au niveau de Meudon ou de Bellevue, c’est que l’omnibus qui le précède n’a pas encore dégagé la voie. Cet omnibus arrive à Sèvres et va se stationner sur une voie tiroir (pour pouvoir ensuite repartir vers Paris). Pour des raisons de sécurité, il y a un délai entre la manoeuvre de l’aiguillage qui mène à cette voie et la libération de la voie principale.

    • Bonjour,

      Les informations d’EP sont effectivement correctes.
      Sur ce secteur, en heure de pointe, les trains se succèdent avec 3 minutes d’intervalles et doivent respecter scrupuleusement les différents signaux qui autorisent l’accès successif à chaque tronçon de voies.
      Plus précisément, le Sèvres omnibus est reçu sur « signaux fermés » pour rentrer dans le tiroir (garage).
      Il doit « prendre » l’aiguille « en déviée » à vitesse très réduite.
      Le Rambouillet qui arrive derrière est, lui, direct, il doit alors ralentir pour 2 raisons possibles :
      La première est qu’il faut que le train précédent est libéré les voies et donc déclenché l’ouverture des signaux (l’autorisation d’entrer sur ce tronçon de voie) et la remise en place des aiguilles.
      La seconde intervient en cas de retard, même sensible (visible dés 30’secondes) car si le Sèvres à un peu de retard les signaux ne seront pas tous ouverts et lui imposeront un ralentissement, le Rambouillet qui le suit devra alors lui aussi ralentir et attendre son autorisation d’accès marquant la libération des voies.
      Je proposerai prochainement différents sujets sur cette signalisation qui régie la circulation ferroviaire et qui peut être difficile à cerner.
      Certains d’entres vous pourront même l’expérimenter en direct lors de voyages en cabine que j’organiserai dans quelques mois dans le cadre du club.

  3. divorce dit :

    Sympas cette vidéo ! C’est cool de voir le visage de cette voix sympathique !

  4. sevag dit :

    Bonjour et merci pour cette réponse
    Je viens de la voir, car je n’ai reçu aucune notification par e-mail que mon message avait donné lieu à des réponses.

    J’ai pris soin entre temps de me renseigner auprès d’un conducteur, qui m’a confirmé cette réponse.

    La vraie question est donc: pourquoi avoir dégradé le cadencement entre l’omnibus pour Sèvres-RG et le direct qui passe par la même voix?
    En effet, la logique voudrait que chaque quart d’heure:
    – le train direct parte « en premier »
    – l’omnibus le suive dès que possible (disons 3mn après?)
    Ainsi, le train direct suivant aura 12mn d’écart, ce qui doit laisser suffisamment de marge en cas de retard. ET SURTOUT, éviter que chaque matin il y ait un problème de dégagement de voie. Oui, systématique.

    Sinon, veuillez bien vouloir m’expliquer ce qu’apporte de faire partir les trains toutes les 7mn. Je n’ai peut-être qu’un point de vue sur la question, et serait ravi d’apprendre que cela a une utilité.

    Sinon, merci d’essayer de prendre ce commentaire, que j’estime du pur bon sens, lors du changement prochain des horaires.

    Merci d’avance pour la réponse que vous accepterez d’apporter.
    Sevag

    • EPPasser en mode normal dit :

      L’omnibus part de Sèvres 3 minutes derrière le direct.
      Par contre au départ de Paris, l’écart est plus important. Ceci est peut être dû au délai nécessaire pour réutiliser la rame entre son arrivée à Paris et son départ.

    • Bonjour,

      Votre raisonnement est effectivement cohérent mais la construction d’un plan de transport doit prendre un compte l’ensemble des trains circulant sur l’ensemble du secteur et surtout anticiper la totalité de leur parcours et donc ces différents partages de secteur.

      Concernant les trains de votre axe, la construction de leurs sillons est calculée en fonction de la demande de fréquence (particulièrement importante à Montparnasse) mais aussi de l’insertion de ces différents trains sur le secteur de Plaisir.
      Car ces trains semi direct ou omnibus circulent tous en direction de Plaisir où ils doivent ensuite partager la même voie.

      L’espacement des trains au départ de Montparnasse tient donc aussi compte de leurs insertions et des conflits potentiels entre 2 trains à des points parfois éloignés de celui qui vous concernent individuellement : Porchefontaine, Versailles, Rambouillet, Épône ou dans votre cas, Plaisir Grignon.
      Les semi directs dont vous parlez se retrouvent effectivement juste devant le Dreux (partant … 12 minutes après de paris Montparnasse) entre Saint Cyr et Plaisir.

      Ils s’insèrent donc à quelques minutes d’écart dans ce nœud ferroviaire de Plaisir.
      Le moindre retard, même infime, provoque un ralentissement des trains suivants.
      Ces ralentissements ou arrêts sur les voies que décrit Florence, sont la conséquence d’un réseau particulièrement dense.

      Le plan de transport doit donc prendre en compte de nombreux paramètres difficilement visibles d’un point de vue voyageur.
      Il est conçu à partir de l’ensemble des contraintes de la ligne et parfois bien au-delà (nos Dreux ne devant pas gêner les TER se rendant à Argentan et les Mantes ne devant pas gêner les trains de Paris Saint Lazare à destination de Mantes (ligne J) et Cherbourg (Intercites)….

    • EPPasser en mode normal dit :

      Je pense que sevag voulait dire qu’il est dommage que l’omnibus Pris-Sèvres RG ne parte pas tout de suite derrière le direct. Actuellement, l’omnibus part à l’heure limite pour dégager à temps à Sèvres. Dès qu’il est un peu en retard, le direct se traine derrière et prend du retard avant d’arriver aux nœuds de Porchefontaine et de Versailles Chantiers.
      Dans l’autre sens cela semble être le cas.

  5. sevag dit :

    Merci Amélie.
    Et merci « EP » qui comprend bien mon problème.

    Désolé mais je ne comprends toujours pas.
    Ceci dit, merci d’avoir répondu si rapidement.

    Pour moi, l’Omnibus est de Paris à Sèvres, et rien de plus. Je ne parle que du train omnibus de Paris à Sèvres, et non l’omnibus complet jusqu’à Plaisir.
    Dans ces conditions, je conçois mal que les gares autre que de Paris à Sèvres aient une influence quant à ma question.

    Pour moi, cet omnibus à une desserte locale donc, ce qui doit permettre de donner une certaine flexibilité à ses horaires, non?

    Pourriez-vous reconsidérer votre réponse à ma question, en prenant en compte cet aspect, ainsi que la répondre d’EP?

    Je suis désolé d’insister, mais c’est un épisode non négligeable de mon quotidien, que je souhaite donc élucider!

    Merci beaucoup

    Sevag

  6. Sevag dit :

    Bon ba voilà, cela fait 2 jours de suite qu’il faut 20mn pour parcourir Paris Montparnasse > Chaville RG, au ralenti quasiment tout le trajet.
    Cela prenait 12 minutes avant le changement d’horaires…

    S’il-vous-plait, pourriez-vous répondre à mon dernier message?

    Merci.
    Sevag

    • Bonjour,

      Il me semble l’avoir fait, ou je ne comprends pas le fond de votre question.
      Mais l’ensemble des sillons de tous les trains circulant sur le réseau d’ile de France s’interfère mutuellement, y compris ceux d’un axe aussi court que Sèvres Montparnasse.
      Il n’y a pas un seul train, une seule relation qui fonctionne indépendamment.
      De ce fait, les circulations de l’axe Paris Sèvres sont étroitement liées à celle de l’axe de Plaisir, Mantes, car elles utilisent les mêmes voies.
      La construction actuelle est nécessaire pour permettre aux trains de Plaisir, une fois passé leur secteur mixte de sèvre de pouvoir s’engager dans au bon moment dans le nœud de Versailles puis celui de Plaisir.
      En résumé la moindre modification sur votre secteur provoque de lourdes répercussions sur l’axe plaisir Dreux, Mantes, Rambouillet.
      Le plan de transport est donc programmé à la minute prés pour permettre à tous les trains de circuler au même moment, mais cela au prix de certaines concessions de vitesse, ralentissement, pour que chacun puisse s’insérer dans les points névralgiques de son axe.
      En revanche les retards et ralentissements actuels sont dus aux conditions d’adhérences dégradées par les dernières chutes massives de feuilles mortes.

  7. JHM dit :

    Bonjour,
    Je me décide à vous faire part de mon exaspération car je ne supporte plus de voir à nouveau le direct de 19h54 de ce soir 27 mai à destination de Chartres partir sous notre nez, nous voyageurs en provenance de la Défense, à bord d’un train qui est arrivé avec 1mn de retard soit à 19h53.
    Des dizaines de personnes voire plus ont probablement déjà exprimé leur colère, de voir ainsi s’allonger d’une demi-heure un temps de trajet déjà long, et ce de manière imprévisible (pourquoi ce soir et pas hier mais peut-être demain). J’ai cru un temps que les lignes TER et Transilien avaient réussi à travailler ensemble au service des voyageurs mais je constate qu’il n’en est rien.
    Je pense qu’un effort s’impose surtout à des heures où la fréquence des trains se réduit significativement.
    Depuis la mise en service des nouveaux horaires (fin 2011 il me semble), aucune amélioration ne nous a été proposée. Nous voyons effectivement des agents SNCF mesurer les heures d’arrivée des trains, mais nous ne voyons pas au profit de quelles actions sont utilisées ces mesures.
    Par ailleurs, parmi les voyageurs qui empruntent le TER, une majorité (dont je fais partie) s’arrête à Rambouillet. Or le transilien ne constitue pas une solution alternative intéressante (40mn de trajet entre Versailles et Rambouillet ce qui aboutit à la même heure d’arrivée que le direct de 20h25).
    En conclusion, ’ai mis 1h45 pour rentrer chez moi. C’est pourquoi, j’attends comme une multitude d’autres, une meilleure synchronisation de ces lignes, (tout s’est joué ce soir à 30 secondes) et une régularité qui se traduise par le respect des 2mn dont nous disposons pour effectuer notre changement.
    Comptant sur une amélioration du service sur ce plan.

    • Bonjour

      Cette problématique est bien connue des responsables de la circulation.
      S’il est impossible de modifier les sillons, tout est fait, en revanche, pour juguler le moindre retard en amont et permettre ainsi aux trains d’arriver à l’heure en gare de Versailles.
      J’ai fais une recherche, et il apparait que le train de la ligne U est arrivée à l’heure le 27 en gare de Versailles Chantiers.
      En revanche, le lendemain, un bagage abandonné dans un train à st Quentin a provoqué de nombreux retards se répercutant sur les trains du secteur.
      Tout est fait pour améliorer la ponctualité des trains, mais la fréquence et le nombre de trains circulant sur le réseau est telle, que le moindre incident sur un train affecte automatiquement une partie, voire la totalité d’une ligne.
      Il s’agit là de réactions en chaine, où tel un jeu de domino, le moindre décalage sur un train se répercute sur les voisins.

  8. Fred28500 dit :

    Et pourquoi ne pouvez-vous pas modifier les sillons ?

    Ma correspondance arrive un soir sur deux avec 2/3 minutes de retard (ce qui me permet de l’avoir en courant un peu), et ca n’a pas l’air de bouleverser plus que ça les autres trains ou la circulation. Mon C doit arriver après le N d’après les horaires « officiels », et le fait d’arriver finalement avant ne bloque personne.

    Donc pourquoi ne pas déplacer tous les jours ce train de 2/3 minutes puisqu’on voit que c’est largement faisable !?

    Vos sillons ne sont pas modifiables car la SCNF n’a pas envie de se casser la tête et réfléchir un peu, mais il n’y a pas de raison qu’on ne puisse rien changer. Il faut juste en avoir la volonté.

    La SCNF avait indiqué quand on été appliqués les nouveaux horaires, que les problèmes seraient examinés au cas par cas.
    Et finalement, les correspondances complètement foireuses (comme un train A qui arrive systématiquement juste après le départ d’un train B, qui (le train B) est à faible fréquence (toutes les 30 minutes au mieux, toutes les heures au pire) ne pose problème à personne.
    Ce sont les usagers qui perdent 30 minutes (pardon, 29) tous les soirs qui trinquent une fois de plus …

    • Kethu dit :

      Une différence de 2 à 3mn sur un RER C ou un N à Chantiers ne provoque pas forcément de conflits immédiats (encore qu’un train à l’approche devra peut-être patienter le temps que le train précédent libère le quai), mais autre part sur la ligne, c’est plus probable.

      Un RER direction Paris en retard de 2mn n’entrera pas dans son sillon sur le tronçon central par exemple, et provoquera un conflit en retardant les autres trains (avec un passage toutes les 2 à 3mn, ça coince vite). Idem pour un N qui retardera éventuellement d’autres trains sur le parcours (la navette de Sèvres, ou un TER sans arrêt par exemple).

      Je ne travaille pas à la SNCF, donc je ne sais pas ce qui est réellement faisable, mais je pense que ce n’est pas toujours simple de modifier un sillon, vu la situation chargée en IdF niveau ferroviaire…

    • C’est tout à fait exact, chaque minute de décalage à d’importantes conséquences.
      Les voyageurs à bord de leurs trains n’ont pas conscience de la densité du réseau, car en respectant les « cantons », qui agissent en quelque sorte comme des distances de sécurité, il est impossible de voir les trains voisins…
      Pourtant lorsqu’un train ralenti, c’est que le train devant n’est pas loin, ce qui demande alors au train suivant de ralentir à son tour…
      Le moindre retard d’un train entraine donc des conséquences sur un point ou l’autre de son parcours.
      Décaler les heures de départ en gare de Versailles Chantiers de seulement 2 à 3 minutes correspondrai à provoquer des retards de 6 à 8 minutes sur le secteur de la Verrière, impactant ainsi la circulation des trains de la ligne N mais aussi celle des TER, et interdisant les changements TER/N en gare de Rambouillet.
      Les sillons sont construits de manière à permettre une circulation fluide et cohérente sur l’ensemble d’un parcours et demande donc une vision globale.
      Sur un réseau ferroviaire aucun secteur n’est isolé, tous les paramètres qui déterminent et autorisent la circulation sont dépendants et tributaires les uns des autres.
      Il n’y a donc pas de mauvaise volonté mais bien un nombre de paramètres et de caractéristiques techniques à comprendre et à maitriser pour construire et assurer un plan de transport.

  9. Cari dit :

    ou l’on parle de fluidité, sur les horaires papier il est indiqué que mon train doive arriver 2 min avant ma correspondance, ce qui serait un idéal, or dans la rélité, nous courrons comme des dératés tous les matins, c’est tellement basique que l’on pourrait penser que c’est inutile, mais si juste notre train arrivait a l’heure, cela nous faciliterait grandement la vie…

Les commentaires sont fermés.