MeslignesNetU.transilien.com est un blog de SNCF
Absent ce vendredi 3 décembre, le blog est en courte pause. La publication des articles et de vos commentaires reprend le lundi 6 décembre.
S'informer

Le point sur l’incident du 9 janvier

18
Publié le 10/01/2013

infotrafic_120Vous avez été nombreux hier en fin d’après midi, à vivre un incident très particulier et heureusement relativement rare.

A 18h41 un train VERI à destination de La Verrière s’est engagé sur la branche de la ligne L et a du s’immobiliser en gare de Viroflay rive droite, contraignant les voyageurs à descendre du train et immobilisant interrompant durant 40 minutes la circulation sur cet axe.

L’origine de ce dysfonctionnement semble à ce jour informatique. L’enquête actuellement en cours en recherche le motif exact.

Pour circuler et changer de direction, les trains empruntent des aiguilles.

Ces installations sur les voies permettent alors aux trains de changer de direction.

S’il y a quelques années (et cela existent encore dans certains endroits), les aiguilles étaient actionnées à la main à l’approche des trains, tout est aujourd’hui informatisé.

La programmation de la marche des trains est enregistrée et permet au système de commander à distance les aiguilles.

Dans notre cas d’hier, l’aiguille s’est mise en marche, orientant un train pour La Verrière sur l’axe Versailles rive droite, suite à une probable erreur de programmation.

Le fait est que le train VERI s’est retrouvé orienté et engagé sur une portion de voies pour laquelle son matériel n’est pas adapté.

Il a donc du s’immobiliser et contraindre ses voyageurs à descendre en gare de Viroflay rive droite.

L’évacuation du matériel a ensuite nécessité 30 minutes de manœuvres et de procédures de sécurité, bloquant de ce fait les circulations de cet axe.

Pendant ce temps les voyageurs ont été orientés vers la gare voisine de Viroflay rive gauche afin d’emprunter les lignes N et U.

Votre témoignage est sur ce point particulièrement important.

Car même si les tentatives de prises en charge sont, dans ce contexte très particulier, extrêmement compliquées, vos témoignages et observations peuvent permettre d’en améliorer la qualité et l’organisation.

Quelle a été votre expérience lors de cet incident ?

Avez-vous bénéficié des informations nécessaires ? En temps voulu ?

Avez-vous eu des difficultés pour vous orienter ?

Quel services ou assistance auriez vous souhaiter pour traverser cet incident dans de meilleure conditions ?

18 commentaires pour “Le point sur l’incident du 9 janvier”

  1. Yod'ah dit :

    Je n’ai pas été impacté par l’incident, mais j’ai du mal à suivre votre résumé.

    Tout d’abord, vous dites

    « un train VERI à destination de La Verrière s’est engagé sur la branche de la ligne L et a du s’immobiliser en gare de Viroflay rive droite »

    OK, donc si je comprends, on a un VERI de la ligne U, qui est parti sur VRD au lieu de Porchefontaine après Chaville RD, c’est bien ça ?

    Ensuite, vous dites

    « Dans notre cas d’hier, l’aiguille s’est mise en marche, orientant un train pour Montparnasse sur l’axe de La Défense, suite à une probable erreur de programmation. »

    Là je ne comprends plus par contre… Il y a eu un deuxième incident en même temps ?

    • Bonjour,
      Oui effectivement, il y a erreur de ma part…je corrige!
      Il s’agit bien d’un seul incident concernant un VERI au passage d’une aiguille.

    • Yod'ah dit :

      OK, maintenant je comprends bien 🙂

      Pourrait-on savoir à quel niveau se situe l’incompatibilité des Z8800 avec les voies vers Versailles Rive droite ? Quelles raisons ont empêché de faire continuer la rame jusqu’au bout de ligne pour un retournement qui aurait pu ne pas nécessiter une interruption des circulations ?

  2. Je ne reviendrais pas sur les commentaires que j’ai déposés dans un autre post sur ce même sujet. Par contre, nous étions plusieurs voyageurs, malgré la nuit, à ne plus reconnaître le paysage, s’étonnant par exemple de gros travaux là où la veille il n’y avait rien… De quoi s’interroger sur notre état mental 🙂
    Enfin, quand je dors dans l’Argentan, j’espère ne pas me réveiller au Mans !

    • Z 5359 du 78690 dit :

      Le gabarit de la caténaire sur Versailles RD ne permet pas l’intrusion de trains à 2 niveaux.

  3. Yod'ah dit :

    @ Z 5359 : merci pour le détail 🙂

  4. fabrice94 dit :

    Cet incident est bizarre.Pourquoi?
    Avant la gare de chaville ,il existe une préannonce indiquant au conducteur la direction qu’il va emprunté.A la gare de CHAVILLE rive droite il ya le signal carré avec les feux de direction 1 feu blanc ligne U (versailles CH) 2 -feux blanc ligne L(versailles RD).
    Il y a une question que je me pose Pourquoi le conducteur ne s’est il pas arrété à CHAVILLE RIVE DROITE en informant le régulateur puisque le signal de pré annonce lui indiquait pas la bonne direction.Le poste qui gére la bifucation aurait repris le signal et aurait aiguillait le train dans la bonne direction ou bien la c’est plus grave,l’itinéraire du train était bien tracé mais l’aiguille de bifurcation n’était pas dans la bonne position par rapport aux feux blancs de bifurcation.

    • Z 5359 du 78690 dit :

      L’aiguille s’est changée après son démarrage.

    • MathieuPasser au statut dit :

      Donc une aiguille peut changer de position alors qu’un train est engagé entre le signal la protégeant et l’aiguille ?… Pas super rassurant !

  5. CC72000 dit :

    Non, le gabarit n’a rien avoir, preuve qu’un jour une Z 20900 est venu sur la B à Arcueil-Cachan.
    Si c’est une Z 5600 (monocourant 1,5 kV) elle ne peut emprunter cette ligne car étant du 25 kV.

    • FS dit :

      Ce sont des Z8800 donc bien bicourantes (pas le choix puisque c’est du 1,5 kV sur le réseau PMP et du 25 kV sur le réseau PSL).

    • EPPasser en mode normal dit :

      Ne pas confondre tension d’alimentation (1,5 kV continue et 25 kV alternatif) avec le gabarit (hauteur entre le rail et la caténaire). En clair, à Versailles RD, c’est trop bas de plafond pour les Z2N.

    • Z 5359 du 78690 dit :

      C’est ce que je disais, en gros, gabarit non adapté au 2N…

    • Bluebird43Passer en mode normal dit :

      Et donc j’ai une question alors : ça veut bien dire que les pantographes sont capables d’eux-mêmes de s’adapter au gabarit du tronçon sur lequel le train roule ? Puisque les 6400 partagent bien les mêmes voies avec les 8800 entre Chaville et La Défense.

    • EPPasser en mode normal dit :

      Effectivement, le pantographe dispose d’un débattement lui permettant de maintenir le contact avec le fil de la caténaire. Mécaniquement le fil de contact n’est pas droit mais forme une légère courbe. La hauteur est de 5,50m au droit des supports mais peut être abaissée sous les ouvrages d’art (ponts, tunnels).

    • Bluebird43Passer en mode normal dit :

      Merci EP 🙂 Mais alors comment se fait-il que le 8800 ait pu s’engager dans le tunnel menant vers Rive Droite… ?
      Le train a en quelque sorte… eu de la chance puisque je m’imagine pas ce que ça aurait fait si les caténaires n’étaient pas à la hauteur des 8800 vers Viroflay Rive Droite ! :O

    • EPPasser en mode normal dit :

      Il me semble que le train se soit arrêté à Viroflay et a fait ‘marche arrière’ pour reprendre son chemin. Apparemment, la contrainte est juste avant Versailles.

Les commentaires sont fermés.